La RT 2012 point par point

Quel est l’intérêt d’une réglementation thermique?

La RT2012 est entrée en vigueur le 1er janvier 2013 pour tous les bâtiments d’habitation comme les maisons individuelles, mais aussi pour le collectif. Celle-ci fut un véritable bon en avant, car nous avons pu constater une consommation moyenne divisée par 3 en rapport à la RT2005. Ce qui est un premier pas pour des bâtiments à énergies positives

Une consommation d'énergie divisée par trois.

  • RT2005 150 kWh/m2.an150%

  • RT2012 50 kWh/m2.an50%

Quelles sont les trois exigences réglementaires de la RT ?

La RT2012 s’articule autour de trois exigences de résultats en termes de performance énergétique globale.

maison-bioclimatique-2-PRT2012

Une bonne conception bioclimatique

maison-bioclimatique-PRT2012

Une faible consommation d'énergie primaire

TIC

Un confort d'été

Le Bbio :

Le Bbio ou besoin bioclimatique, est une des trois exigences principales de la RT 2012. Il valorise la conception bioclimatique du bâtiment pour en limiter les besoins énergétiques. Le coefficient Bbio remplace l’Ubat de la RT 2005 qui ne prenait en compte que le niveau d’isolation du bâtiment. Le coefficient Bbio évalue le besoin de chauffage, de refroidissement et d’éclairage artificiel du bâtiment. Le Bbio favorise donc les bâtiments qui bénéficient d’une conception de qualité en prenant notamment en compte la compacité, les orientations, les surfaces et le traitement des vitrages, isolation…
Le Bbio n’a pas d’unité et il devra être inférieur au Bbio max qui est défini selon la zone climatique. Le Bbio max sera également modulé par l’altitude et la surface du bâtiment.

Bbio max = Bbiomax moyen . ( Mbgéo + Malt + Mbsurface)

Le cep :

Le Cep, ou consommation en énergie primaire, est une exigence de résultat limitant ainsi les consommations d’énergie primaire de 5 secteurs : chauffage, climatisation, éclairage, eau chaude sanitaire et besoins électriques des auxiliaires permanents : pompes et ventilateurs.
Le Cep, exprimé en kWhep/m2.an, il donne donc une indication conventionnelle des consommations d’énergie.
En partant des besoins et en intégrant les différentes pertes et les auxiliaires, on détermine les consommations des différents postes. La consommation d’énergie est ensuite convertie en énergie primaire avec les coefficients d’équivalence de 2.58 pour l’électricité et 1.00 pour les autres énergies.
Comme pour le Bbio, le Cep obtenu doit être inférieur au Cep Max. En moyenne, le Cep max est de 50 kWh ep/m2.an ; Ce qui correspond bien à la réduction d’un tiers des consommations d’énergie par rapport à la dernière réglementation thermique, la RT2005. Cette valeur moyenne peut varier selon les cas. En effet, comme pour le Bbio, la valeur du Cep max peut changer en fonction de la taille du bâtiment, de la zone climatique ou de sa destination (habitation, tertiaire…).

La Tic :

L’objectif du coefficient Tic (température intérieure de confort) est de garantir une température agréable pendant la saison chaude tout en évitant de recourir aux systèmes de climatisation. Le coefficient Tic est un coefficient conservé de la RT2005.
Il s’agit d’une exigence sur la température intérieure atteinte au cours d’une séquence de 5 jours chauds. L’indicateur Tic vise à limiter à la fois l’inconfort d’été et le recours à la climatisation. Le principe est simple : la température intérieure atteinte en été (Tic) pendant 5 jours doit être inférieure à la température intérieure conventionnelle de référence (Tic bref).

Et à propos des exigences de moyen?

En plus de ces trois principales obligations dites « exigences de résultat », la RT 2012 comporte des exigences de moyen qui répondent à des objectifs ciblés du gouvernement français.

éolienne iconne

Les énergie renouvelables

L’obligation de recourir aux énergies renouvelables pour encourager leur développement en maison individuelle.

étanchéité

L’étanchéité de l’habitation

À la fin de la construction, la perméabilité à l’air devra être inférieur à une valeur déterminée de 0,6 m3/h/m2 en maison individuelle et de 1 m3/h/m2 en logements collectifs .Cela permet de garantir une bonne qualité de mise en œuvre.

isolant

Les parois

Les parois donnant sur des locaux à occupation discontinue doivent être isolées de telle sorte que le coefficient U de la paroi n’excède pas 0,36 W/m2.K.

pont thermique

Les ponts thermiques

Une attention particulière doit-être donnée au traitement des ponts thermiques. La réglementation impose en effet une valeur plafond moyenne des ponts thermiques de 0,28 W/m2.Srt.k. Le coefficient de transmission linéique moyen des liaisons entre les murs et les planchers intermédiaires ne doit pas excéder 0,6 W/ml.K.

éclairage naturel

L'éclairage naturel

Pour assurer un éclairage naturel, la réglementation impose une surface des menuiseries supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable du logement.

voletroulant_03

Protections solaires

Les fenêtres des locaux destinés au sommeil doivent obligatoirement être équipées de protections solaires mobiles (volet ou stores) afin de limiter le facteur solaire des baies et ainsi réduire les surchauffes en été. Les valeurs plafond du facteur solaire sont définies dans la loi et dépendent de la zone géographique, de l’altitude et de l’exposition au bruit.

motori_persiane

Ouverture des baies d’au moins 30%

Dans chaque pièce de catégorie CE1, les baies doivent s’ouvrir d’au moins 30% de leurs surfaces totales. Cela assure qu’une ventilation des locaux sera possible en cas de surchauffe.

regul

Estimer la consommation d’énergie

Les bâtiments devront être équipés de systèmes permettant de mesurer ou d’estimer la consommation d’énergie de chaque logement par type d’énergie et par poste de consommation.

pour aller plus loin:

Nous vous avons présenté une partie de la réglementation thermique pour les maisons neuves.Afin d’en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter. Nous mettons les textes de loi sur la réglementation thermique en liens juste ci-dessous.